{Nager avec les requins}

Dans les profondeurs des méandres,

voir la beauté,

car le requin ne flaire que le passant blessé.

 

C’est en silence que j’ai décidé de les accompagner,

Requin je côtoyais, félin je devenais,

Curieux des profondeurs des océans.

 

J’apprivoisais les requins,

respectant l’ordre des choses,

invisible je restais, absent j’étais,

présent à la fois parmi ces requins dédains.

 

Mes blessures s’alimentant de mes peurs,

Je changeais alors d’armures.

 

Ciblant cette bravoure faite de simplicité,

Car entre les requins

j’appris,

Je sentis

je hume

leur silence.

 

Les observant,

guetter l’odeur d’une goutte,

Je leur proposais de sortir à la surface,

ils se satisferont

Ce monde étant rempli de blessures.

 

Ne pouvant hors de l’eau respirer

je découvris leur point faible

et ils n’eurent pas à découvrir le mien;

 

Pour nager avec les requins il me fût être félin,

Je découvris leur limite,

sans leur dévoiler les miens.

 

Survivre parmi les humains c’est nager avec les requins,

C’est blessé qu’ils vous attaqueront,

À terre qu’ils vous achèveront,

Alors soyons Félins.

(c) Moustapha Chein

 

38356

Peinture : Nicolas Trumtel

https://www.instagram.com/carnet_de_poesie/?hl=fr-ca

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»