{Amour et désamour}

Chère Amie Isabelle Olivier​ comme promis je pose mes mots sur ta toile et lui donne comme titre  » Amour et désamour ».. j’espère que tu seras conquise..Bon dimanche à tous.. Paix <3

D’amour ou de cri,
du désamour à l’envie,
de toi à moi,
ou d’une histoire sans émoi.

Viens m’aimer,
et laisse moi te détester,
Je t’ai aimé d’amour
mais tu m’as accablé de ton désamour..

De cette histoire qu’est nos vies,
nos cris enfouis,
nos sentiments d’ennui,
je t’ai aimé et tu m’as haïe..

Comment te pardonner,
si ce n’est en retour t’abhorrer..

Ces fleurs fanées, ces hurlements de désespoir,
tu as su m’aimer quand je te haïssais.
J’ai voyagé et toi tu es resté planté,
sur cette chaise devant tes roses enchantées.
Mais les miennes flétries étaient reflet,
d’un amour désespéré..

Tu avais la foi et moi je pleurais,
tu te passionnais et moi je me fripais.

Tu voyageais souvent,
et moi je restais à cette table,
d’amour et de désamour,

attendant une lueur d’espoir,
porté par le vent,
lequel souvent venait me raconter tes épopées,
celle d’un forban, d’un errant qui faisant le tour,
de ce globe en cherchait les couvants pour voir..
s’il pouvait aimer, donner, partager,
son coeur encensé..

Mais tu m’avais laissé ici figée avec mes fleurs fanées,
tu ne m’as jamais aimé pauvre pérégrin,
jusqu’a ce que ta mine se présente et que d’un grain,
de ton regard tu me fis retrouver la certitude d’aimer..

Ton bouquet alors, celui peint par ton sang,
colorié par tes larmes,
offert par ton coeur, vaincu de mon amour jusqu’à lors flétri.

Je t’ai aimé et tu m’as détesté,
jusqu’à ce que je te laisse,
et que d’amour et de désamour on se retrouve,
qu’on pourfend à deux cette ivraie,
et qu’on apprenne à vraiment s’aimer…

d’amour et de désamour dis tu,
oui je comprends mieux que la haine est limitrophe de s’enticher,
parce que je t’ai jamais aimé autant qu’à cet instant figé,
pourtant je t’ai répugné, pris en grippe,
jusqu’à ce que tes griffes viennent me gifler,
et me réveiller..

Car tu m’as rappelé que seul l’amour est témérité,
seul l’amour est passion, vie, mort et éternité.

Je t’aime mon pèlerin adoré,
la prochaine fois fais moi voyager,
et ne me laisse plus à cette table penser…

© Moustapha Chein​

17 Avril 2016

Artiste Peintre : Isabelle Olivier

13046283_1071811372860254_1438653299_n

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»